Le blog-atelier de l’ASJ Tours

Le blog des étudiants de l’année spéciale de journalisme de l’EPJ Tours

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Archives : septembre 2011

Le mook à la conquête des amoureux de l’information

Depuis quelques années, de nouveaux objets journalistiques ont fait leur apparition sur les présentoirs des librairies et des kiosques, à mi-chemin entre revues et livres. On les appelle d’un curieux néologisme, les « mooks ». Lancés en réaction à l’évolution de la presse écrite traditionnelle, qui tourne le dos à l’investigation, au format, long, à la réflexion sur l’actualité, ils privilégient l’enquête au long cours, l’investigation approfondie, l’esthétisme de la maquette. XXI, Uzbeck et Rica, Muze et les autres réussissent à trouver des lecteurs fidèles et de plus en plus nombreux.

Les jeunes journalistes n’échappent pas à cette fascination. Ils ont l’intuition que ce type de presse peut leur permettre de faire le métier dont ils rêvent. Après Marie Tarteret qui s’interrogeait sur les avantages du slow journalisme, Sihem BOULTIF s’est penchée, elle, sur les Mooks dont XXI est le fer de lance.

Pour aller plus loin :
Usbek et Rica, une déco décalée pour un contenu sérieux
« Ras-le-bol du collier de nouilles ! »
Mook : et le lecteur dans tout ça ?
Certains  mooks sont à la frontière du journalisme

Lire la suite

“Usbek et Rica”, une déco décalée pour un contenu sérieux

Créé par Jérôme Ruskin en juin 2010, ce mook est conçu dans une salle de rédaction peu commune. Pour tous ceux qui y travaillent, un maître mot : débrouillardise. Le but : créer une marque reconnue.

Lire la suite

« Ras-le-bol du collier de nouilles ! »

Les produits culturels pour enfants sont nombreux et se ressemblent : gentils, un peu mièvres, rassurants. On ne peut pas dire qu’ils fassent souvent preuve d’esprit d’aventure, d’humour, voire d’impertinence. Ni que leur graphisme soit particulièrement original ou beau. C’est sans doute ce qui a donné à Sophie Cleyet-Marrel, journaliste et réalisatrice de télévision, l’envie de Bonbek. La directrice de publication de ce magazine plein d’impertinence, d’humour et de poésie, destiné aux 5-10 ans, et leurs parents, raconte l’histoire de son bébé.

Lire la suite

Mook : et le lecteur dans tout ça ?

Nous avons interrogé Jérémy Felkowski et Samir Akacha, journalistes, et Audrey Fourrier, étudiante

Lire la suite

Certains mooks sont à la frontière du journalisme

En feuilletant certaines de ces revues, telles Alibi, ou Autrement, on peut se demander s’il s’agit encore d’un objet journalistique. Interrogés, Sophie Clayet-Marrel de Bonbek et Jérôme Ruskin d’Usbek et Rica répondent sans détour : ils ne sont pas

Lire la suite

La bonne bouffe française, un patrimoine mondial

La réputation de gourmet des Français n’est plus à faire. Partager une « une bonne bouffe » entre amis ou en famille est plus qu’une tradition culturelle, c’est dans nos gênes. Un appétit de bon aloi que l’Unesco a voulu saluer en inscrivant le repas gastronomique à la française au patrimoine mondial de l’humanité. Fort de cette inscription prestigieuse, le gouvernement a instauré la fête de la gastronomie chaque premier jour de l’automne. La première édition aura lieu, cette année, le 23 septembre.

Mais pourquoi inscrire au patrimoine immatériel de l’Unesco, le seul repas gastronomique français et non les traditions culinaires d’autres pays tels le Maroc ou le Japon – pour ne citer qu’eux – qui, après tout, sont tout aussi importantes ? D’autant que le rythme effréné de nos vies modernes menace cet art de vivre. Et que la réputation à l’international de nos restaurants étoilés en a pris un coup dans l’aile. C’est ce que se sont évertués à découvrir quatre étudiants de l’EPJT.

Dossier réalisé par Julien BERNIER, Sihem BOULTIF, Virginie PASCASE et Enora REGNIER.

Lire la suite

Fête de la gastronomie, à Tours aussi

La Touraine, qui vit la naissance de Gargantua et de Pantagruel, a toujours été une terre de gastronomie. Et en mai dernier, l’Unesco a installé à l’université François-Rabelais de Tours la chaire Sauvegarde et Valorisation des patrimoines culturels

Lire la suite

La gastronomie française face à la concurrence internationale

La France n’est plus à la première place du podium de la gastronomie internationale. Sa cuisine, jugée pleine de chichi et inaccessible financièrement, est contrainte à la modernisation et la démocratisation.

Lire la suite

Les Français retournent dans leur cuisine

Plaisir du partage et convivialité appartiennent aux valeurs de la cuisine hexagonale. Des qualités parfaitement incarnées par la cuisine faite maison et le « food-surfing ». Deux tendances qui marquent le début d’un nouvel engouement pour le repas gastronomique à la française.

Lire la suite

Le slow journalisme au secours du format long

Enquêtes, analyses, reportages au long court ne semblent plus avoir leur place dans les médias modernes. Nécessitant temps et argent, ils sont battus en brèche par la chasse au scoop et l’actualité instantanée. Pour satisfaire ce Dieu de l’info, la majorité des médias, poussés par Internet, demandent aux journalistes de travailler de plus en plus vite, de publier les informations glanées de plus en plus rapidement, de faire du « bâtonnage »… Au détriment, parfois, de la qualité. En réaction, un mouvement a fait son apparition : le slow journalisme. De jeunes journalistes ont décidé de créer leurs titres pour travailler comme ils l’entendent. Dans le même temps, le succès de la revue XXI, signe le retour du format long et un goût du public pour une information analysée et commentée. Mais traitement instantané de l’information ou format long ne sont-ils pas les deux facettes d’une même exigence ?
Enquête réalisée par Marie Tarteret

Lire la suite

“Le datajournalisme permet la production d’une information à haute valeur ajoutée”


Lire la suite

Data journalisme, l’exemple du scandale espagnol

Cette visualisation interactive a été publiée sur le site internet du journal espagnol El Paìs. Elle tente de faire comprendre une affaire d’espionnage politique au sein de la communauté urbaine de Madrid. Le data-journalisme fait appel à la sémiologie visuelle et graphique. Les couleurs et les formes doivent faire sens instantanément auprès de l’internaute.

Lire la suite

Slow journalisme : « XXI », un modèle

Vingt-sept rue Jacob, dans le 6e arrondissement de Paris. Au milieu de la petite rue calme, on aperçoit une petite cour pavée. Des plantes grimpent sur les murs d’une bâtisse de style classique. C’est là, au deuxième étage, que se situe le bureau de

Lire la suite

Slow journalisme : ils ont créé leur magazine

Pour pouvoir pratiquer le métier dont ils avaient envie, des journalistes ont décidé de créer leur magazine. Qu’ils sortent de l’école ou qu’ils soient chevronnés, le long format, l’analyse et les reportages sont leur cheval de bataille. « Nous avons

Lire la suite