« C’est comme si votre couteau dansait. » Attentifs, les cinq élèves font cercle autour de Bruno Rochereau, le chef, les yeux rivés sur la lame. Les petits morceaux de légumes s’amoncellent dans le plat. « A vous maintenant ! » Les  apprentis cuisiniers se saisissent des couteaux et découpent, émincent, cisèlent les légumes pour la fricassée de poularde prévue ce soir. La discussion s’engage rapidement autour de la table.  « Je vais participer souvent, ça me détend ! » constate amusée Marie-Christine, venue avec son mari, Michel.



Partager un moment convivial et gourmand autour de recettes faciles et astucieuses, tel est le principe de l’atelier de cuisine TOUrS à table. Il a été créé par Frédérique Dupuis, en 2006. Après avoir longtemps travaillé dans la finance, elle a décidé de se lancer et de se consacrer à sa passion. Son but : faire redécouvrir le plaisir de cuisiner et propose trois modules : Cuisiner plaisir ; cuisiner comme un chef, cuisiner avec les enfants. 
« On s’en fait souvent tout un plat, mais la cuisine, c’est simple », observe Bruno Rochereau, le professeur. Après avoir travaillé pour l’Atelier des Chefs à Paris, il a mis son talent à contribution pour partager savoirs et saveurs. Ce vendredi soir, Delphine, Astrid, Bruno, Marie-Christine et Michel écoutent attentivement ses conseils avisés. Ils sont venus « apprendre à cuisiner comme un chef pour épater (leurs) amis », selon l’intitulé de la leçon. Au menu figurent un velouté de fèves accompagné de tuiles de parmesan et jambon de parme, suivi d’une fricassée de poularde au Riesling et d’un risotto. Pour le dessert ce sera crèmes brûlées à la fève de Tonka, met originaire des Caraïbes et d’Amérique du Sud. « Ces cours permettent de découvrir de nouvelles saveurs », se réjouit Astrid, bibliothécaire. 



Le sérieux nécessaire à la réalisation d’un repas aussi élaboré n’empêche pas la détente. Bien que les élèves ne se connaissent pas entre eux, tous plaisantent. « Cette bonne ambiance m’incite à revenir, explique Delphine, professeur de français. C’est au moins la sixième fois que j’assiste à un cours. » Pour Marie-Christine et Michel, c’est une première. Ils se sont vu offrir la soirée par leurs enfants. « Vous auriez vu sa tête quand il a ouvert son cadeau ! plaisante Marie-Christine à propos de son mari, qui ne cuisine pas souvent. C’est le spécialiste de la sauce salade ! »  Ces ateliers ne sont pas seulement destinés aux cuisiniers avertis, ils sont ouverts à tous : amateurs, passionnés ou néophytes.



Les apprentis d’un soir seront récompensés de leurs efforts par la dégustation de leur repas. Un réconfort bien mérité !

Texte et photos: Aurore Gayod et Cécile Carton.