C’est un musée (1) à l’ancienne : ici, pas d’audioguide ni de vidéo à chaque recoin. Les outils du vigneron au début du siècle – le buttet, la serpe, le greffoir -, l’origine du vin, l’histoire des cépages de Touraine, les habits des confréries vineuses... : tout ceci vous attend, sagement installé derrière les vitrines, au musée des vins de Touraine, rue Nationale à Tours.

Modernité oblige, le musée, inauguré en 1975, est en sursis et risque de fermer bientôt, car peu rentable et inaccessible aux personnes à mobilité réduite. Il est installé dans les celliers de l’abbaye Saint Julien. Le visiteur  descend dans la grande salle voûtée par un escalier un peu raide. L’histoire du lieu est intimement liée au vin : l’abbaye fut bâtie au VIe siècle sur l’emplacement d’un vignoble urbain réputé : le clos Saint-Aubin. La légende veut que ces celliers furent témoins d’un miracle de multiplication du vin, comme aux noces de Cana dans la Bible.

L’abbaye participa à la propagation du vignoble, comme de nombreux monastères à l’époque, à partir de saint Martin. Le christianisme a largement diffusé la culture de la vigne, dont il avait besoin pour l’eucharistie et l’hospitalité.
La légende raconte encore que saint Martin a planté à Marmoutier, tout près de Tours, un cep miraculeux. Il avait aussi un âne qui, broutant la vigne, aurait permis de découvrir la taille, car ce cep, raccourci par la bête, porta de bien plus beaux raisins que ses voisins.

L’abbaye de Marmoutier est aujourd’hui encore productrice de vins sur 7 hectares. C’est le domaine Vigneau-Chevrault (2) qui l’exploite. Voilà une occasion parfaite d’aller goûter du vouvray et pas n’importe lequel : du biodynamique

 

cave.jpg
 

 

 

Myriam GOULETTE

(1) Musée des vins de Touraine
16, rue Nationale, 37000 Tours
Tél. : 02 47 21 62 20
Ouvert tours les jours sauf le mardi, toute l’année, de 9h à12h et de 14h à 18h.

(2) Domaine Vigneau-Chevrault
Vallée de Vaux, 4 rue clos Baglin, 37210 Chancay
Tél. : 02 47 52 93 22
Prendre RV pour une dégustation