Sorti en salle en 2001, ce film de Jacques Perrin a reçu l’année suivante le césar du meilleur montage (Marie-Josèphe Yoyotte), tout en étant nommé dans deux autres catégories : meilleure première œuvre de fiction et meilleure musique écrite pour un film (compositeur : Bruno Coulais). Ce long-métrage sur les oiseaux migrateurs a cumulé 2,5 millions d’entrées pour le seul mois de février 2002. Il a rencontré la même année un succès international