Grosse production pour un long-métrage animalier, le budget des Animaux amoureux s’est élevé à sept millions d’euros. Laurent Charbonnier a sélectionné les prises de vues de plus de quatre-vingts espèces différentes allant du mammifère terrestre et marin aux oiseaux, en passant par les insectes et les batraciens. Après deux années de tournage dans plus de seize pays, le synopsis s’est construit autour d’une trame portant sur le rite de la séduction.