Le lot de six figurines (15 centimètres de haut) est vendu 99 euros.

A Noël dernier, les 4-14 ans ont tous opté pour le catch. Les héros de ce sport ont même réussi le tour de force de détrôner Spiderman et Batman de leur piédestal au rayon des jouets. Des figurines à l’effigie de leurs idoles aux cartes autocollantes en passant par les cartables, tout est décliné. Ce business plus que juteux est tenu d’une main de fer par la World Wrestling Entertainment. Sa force est d’avoir signé des contrats d’exploitation de licences avec de grands fabricants de jouets, comme Mattel qui a remporté l’exploitation commerciale pour l’année 2010.

La WWE, entreprise américaine cotée en bourse, a réalisé un chiffre d’affaire de 339 millions d’euros en 2009. Elle est dirigée par la famille McMahon depuis sa création, en 1952, par le grand-père de l’actuel président, Vince McMahon. Ce dernier a lui-même été catcheur professionnel et a remporté deux fois le championnat du monde. Véritable institution aux Etats-Unis, la firme joue sur tous les tableaux en produisant également de la musique, des films, etc.  L’an dernier, la WWE a vendu pas moins de trois cent mille DVD en France. Elle a également réussi à battre le record d’affluence dans un stade, alors détenu par le dernier Super Bowl. Mais ce succès ne semble pas être fait pour durer. D’après les spécialistes en marketing, cette mode, au moins en France, aurait une durée de vie de deux ans maximum.

V. D. S, N. F, J. L. P, V. T. L