Les 4-14 ans, premiers supporteurs du catch. © VTL

Ils ont des gros muscles huilés et des visages enragés, des noms improbables tels que Rey Misterio, The Undertaker ou Triple H, ce sont les nouvelles idoles des enfants. Le catch est en effet  la nouvelle coqueluche des 4-14 ans. Un succès dû en partie à « Catch attack », une émission de catch américain diffusée tous les samedis soirs sur la chaîne NT1.

Le problème est qu’à cet âge les enfants ont tendance à imiter leurs idoles. Ils jouent au catch comme on joue à chat. Un comportement qui peut provoquer des accidents voire des blessures graves, d’après Jean-Pierre Lamy, directeur de l’école élémentaire Blaise-Pascal-et-Diderot à Tours : « Depuis que le catch est de nouveau diffusé à la télévision, je constate plus de problèmes que d’habitude. Pendant les récréations, les enfants tentent de reproduire ce que font les catcheurs mais cela dégénère toujours. Pour la plupart, ils ne savent pas que c’est truqué. » Certaines écoles, comme celle d’Equinghem-Lys dans le Nord, font appel à des catcheurs professionnels pour mieux sensibiliser les enfants. Les lutteurs expliquent que le catch est un sport de spectacle où tout est sécurisé et répété à l’avance. A des fins préventives, le CSA planche actuellement sur ce sujet afin d’établir une signalétique lors des émissions de combat.

V. D. S, N. F, J. L. P, V. T. L.