IMG_8455__R_.jpgEn mai dernier, des chercheurs de l'Institut de santé publique d'épidémiologie et de développement (Isped) de l'université de Bordeaux ont publié une étude sur l'utilisation intensive du téléphone portable et les risques accrus de tumeur au cerveau. Ils ont notamment observé une augmentation des risques au-delà de 15 heures d'appel par mois (soit environ une demi-heure par jour), par rapport à des utilisateurs non réguliers. Or les Français ne passeraient en moyenne que deux heure et demi au téléphone portable par mois. Mais même pour sans atteindre ce l'overdose, il vaut mieux prendre quelques précautions. Notamment pour les enfants et les adolescents.

Générant un champ magnétique fort pour capter le signal envoyé par les antennes relais, le téléphone mobile émet en permanence. Le signal varie en fonction de son utilisation. Si vous téléphonez dans une zone peu couverte, le téléphone va s’adapter en augmentant sa puissance de réception. Le champ généré est alors très fort et les incidences sur l’organisme peuvent être ressenties rapidement.

De même, lorsque vous téléphonez en vous déplaçant, le téléphone se connecte d’antenne relais en antenne relais au fur et à mesure que vous avancez, afin de ne pas perdre le signal et ne pas interrompre l’appel en cours. Les experts médicaux conseillent d’utiliser autant que possible le kit piéton fourni avec le mobile dans le but d’éloigner le téléphone du corps,et surtout du cerveau. Plus la distance entre la source émettrice et l’organisme augmente, moins les nuisances seront conséquentes.

Opter pour le mode "Avion"

Dernier point non négligeable : le débit d’absorption spécifique(DAS) des mobiles, qui renseigne sur la quantité d’énergie émise par le téléphone à pleine puissance. Pour limiter les nuisances induites, mieux vaut opter pour un téléphone présentant un DAS inférieur à 1 watt par kg. La mesure est exposée clairement en boutique. Samsung est leader en matière de faible DAS, Blackberry bon dernier. Enfin, pour ne pas s’exposer aux ondes émises par le téléphone lorsque l’on ne s’en sert pas,il est conseillé d’activer le mode « Avion », disponible sur la plupart des modèles du marché. Un paramètre qui désactive l’antenne du mobile, mais qui laisse l’accès à toutes ses fonctionnalités hors ligne comme l’agenda, l’appareil photo ou le réveil. Utile, surtout la nuit.

F. C., C. C., M.-A. L.

Photo : Clémence Curty


Revenir au papier principal