lalouveportraitweb.jpg« Créons ensemble le premier supermarché collaboratif de Paris et commençons (enfin) à bien manger des produits de qualité et pas chers. » Sur sa page KissKissBankBank, l’accroche du projet La Louve a séduit 1 051 participants. « C'est un exemple de communication réussie, s’ennorgueillit la plateforme. Ils ont su cibler les bons organes de presse [le blog Même pas mal, les sites Ouishare, Abonebio, Consoglobe…, NDLR]. Ils ont explosé leur objectif, atteint à 132 % et récolté 42 055 euros en quarante-cinq jours. »

Pour réduire les coûts de main d’œuvre (soit 75 % des frais généraux), La Louve demande à ses adhérents de s’engager à travailler deux heures quarante-cinq chaque mois. Nous aurions bien aimé la rencontrer, cette Louve. Mais Tom Boothe et Brian Horihan, les deux porteurs du projet, n'ont répondu ni à nos mails ni à nos tweets. Lorsque nous demandons leurs coordonnées téléphoniques à KissKissBankBank, la plateforme nous renvoie au mail de contact, celui qui ne répond pas. Pourtant, la page de présentation indique qu’en décembre 2013, « le groupement d’achats quittera Bagnolet pour investir un beau local dans le 18ͤe , un premier pas dans le futur quartier du supermarché. »

Après moultes recherches, nous obtenons une adresse. Problème : sur place, il s’agit d’un immeuble HLM. Interrogés, aucun des voisins n’a entendu parler du projet d’une épicerie bio et participative. Ni le gérant de la boutique de mobiles ni le vendeur en optique à côté. Ni même l’un des résidents, un peintre américain pourtant intéressé par ce concept. Un beau projet, à la communication virtuelle parfaite. Pour ce qui est du réel, il va falloir attendre un peu.

Comme 75 % des projets financés, l'avènement de La Louve a été retardé de plusieurs mois : elle s'est installé dans un premier local en mars 2014. L'ouverture du supermarché définitif est prévue pour 2015. 

lalouvecaptureweb.png

Capture d'écran de la campagne de La Louve sur la plateforme KissKissBankBank.

 
Cécilia SANCHEZ et Elisabeth SEGARD

Retour au texte principal

Mise a jour du 26 février 2015. Il semble que La Louve fasse à nouveau appel aux dons des Internautes. Elle pourrait alors enfin ouvrir d'après le journal Le Monde. Un très très long accouchement.