Chmagedesjeunes2.jpgEn France, le taux de chômage des moins de 25 ans avoisine les 25 %. Un problème qui existe depuis les années soixante-dix. Ce qui est nouveau, c'est la précarité qui accompagne l'entrée dans le monde du travail : si les trois quarts des jeunes trouvent un emploi en moins de six mois, 70 % n’obtiennent qu’un contrat à durée déterminée.

La crise n'a pas frappé de la même manière tous les pays européens. Les chiffres du chômage des jeunes sont catastrophiques en Italie, en Espagne ou en Grèce . Encore une fois, ce sont les pays scandinaves et germaniques qui s'en sortent le mieux. En Allemagne, le taux de chômage des moins de 25 ans est équivalent à celui du reste de la population, un peu moins de 8%. Alors qu'en France, près de 15 points les séparent. Comme quoi la crise n'est pas responsable de tous les maux. Les différences culturelles ont, elles aussi, un poids.