Graphiste, Véronika passe en moyenne quatre heures par jour sur son ordinateur. Mais elle a dû aménager son quotidien et ce qu'elle appelle sa "technophilie". Car elle souffre d'électrosensibilité. Sensations de brûlures, acouphènes, etc.,

Lire la suite