Vendredi 13 juin, après treize heures non stop de négociations, les ministres européens chargés du commerce extérieur ont validé le mandat à donner à la Commission européenne pour les négociations avec les Etats-Unis sur un nouvel accord de libre-échange. Pour obtenir l'unanimité, ils ont accepté, comme l'exigeait la France, d'exclure le secteur audiovisuel des discussions.

Mais lundi 17 juin, coup de théâtre. Le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, déclare : « Certains [de ceux qui défendent l'exception culturelle] disent être de gauche mais ils sont en fait extrêmement réactionnaires. » Des propos qui ont scandalisé la classe politique française et suscité de nombreuses réaction de la part des artistes. Parmi eux, le réalisateur Costa-Gavras qui déclare au Figaro : « Il est surprenant et même scandaleux que M. Barroso puisse donner des appréciations aussi insultantes. Il oublie qu'il ne s'agit pas de cinéastes “de gauche” mais de milliers de cinéastes européens qui se battent pour l'exception culturelle. »

Lors de la réalisation du magazine Innova, dédié aux nouveaux enjeux des politiques culturelles, les étudiants de l'Ecole publique de journalisme de Tours ont interrogé chanteurs, comédiens, cinéastes, sculpteurs, humoristes. Ceux-ci leur ont expliqué ce qu'ils pensaient de la culture, de ses enjeux, de son avenir, et de l’exception française…

Dossier réalisé par Julien Leloup,
avec Laura Buratti, Marion De Azevedo, Camille Drouet, Benjamin Lucas et Philippe Ridou.

Lire la suite